Pour sensibiliser à la protection de la chute Neigette

Des éco-stagiaires Katimavik organisent une activité de plantation d’arbres et de nettoyage à la chute Neigette

Le comité pour la préservation de la chute Neigette et quatre éco-stagiaires Katimavik invitent la population de la région à s’impliquer dans la protection du site de la chute Neigette. Une première action en ce sens aura lieu le samedi 1er juin, par une activité publique de plantation d’arbres et de nettoyage du site. La population est invitée à participer à cette première action en se présentant au stationnement de la chute Neigette à 13 heures et est invitée à apporter des gants et des pelles, si possible. En cas de pluie, cette activité sera reportée au dimanche 2 juin à la même heure. Cette information sera diffusée sur le site Web du Poids vert de Rimouski-Neigette au www.poidsvert.org.

Le site de la chute Neigette fait l’objet de divers actes de vandalisme depuis de nombreuses années, dont les plus destructeurs sont la circulation en véhicules motorisés ainsi que l’abattage et l’élagage d’arbres pour y faire des feux. Une réglementation municipale a d’ailleurs été adoptée en avril dernier par la municipalité de Saint-Anaclet-de-Lessard pour interdire formellement ces actes de vandalisme. Une pancarte sera prochainement installée sur les lieux pour rappeler les amendes qui seront émises aux contrevenants.

Selon les organisateurs de cet événements, la chute Neigette est un site naturel important dans la région qui doit être protégé, valorisé et accessible pour la population de la région, les visiteurs et particulièrement les familles. Ce site est aussi la source d’approvisionnement en eau potable de près de 50 000 personnes du grand Rimouski et de Saint-Anaclet. D’autres activités de sensibilisation seront d’ailleurs organisées en juin et en juillet sur les lieux du site pour rappeler ce message à la population.

À propos :
Le comité chute Neigette est composé du Poids vert de Rimouski-Neigette, de la Corporation du patrimoine de Saint-Anaclet, de l’Organisme des bassins versant du Nord-Est du Bas-Saint-Laurent, du Sentier national section est du Bas-Saint-Laurent ainsi que de nombreux citoyens.

Éco-stage est un programme de service volontaire axé sur l’éco-citoyenneté et le développement durable, proposé par Katimavik avec le soutien financier du Secrétariat à la Jeunesse, dans le cadre de la Stratégie d’action jeunesse 2009-2014. Dans le cadre ce stage, les stagiaires sont amenés à réaliser un projet bénévole à caractère environnemental pour la communauté.

